Embarquez pour « Nos campagnes en résilience » !

GAEC La Billardière, une des initiatives qui s’engage dans le projet « Nos campagnes en résilience »

Auteur : Valérie GESLIN

ARC 2020 présente le nouveau projet « Nos campagnes en résilience ». Embarquement pour construire collectivement la résilience des campagnes françaises, et partager leur richesse avec celles des autres pays européens. Bienvenus à bord !

L’année 2020 a profondément marqué nos vies que nous vivions en ville ou en campagne, en France et partout en Europe. L’arrivée brutale de la Covid 19 nous a obligés à revoir nos modes de fonctionnement, à imaginer de nouvelles formes de travail, de relations sociales. Chacun s’est adapté à sa façon dans ces circonstances.

Le monde rural se réinvente collectivement

En milieu rural, nous nous sommes organisées, avons développé des initiatives solidaires et coopératives notamment avec les agriculteurs, les personnes âgées, les jeunes…

Grâce aux nouveaux outils de communication, aux mouvements ruraux et à de la bonne volonté, de nombreux projets ont émergé rendant le monde rural actif dans la transition agro-écologique. Chacun fait preuve d’innovation, d’ingéniosité, de créativité.

Le monde rural se réinvente collectivement. Les différents réseaux locaux et nationaux les soutiennent tout comme les collectivités afin que les idées deviennent réalité. La covid-19 a certainement accéléré certaines dynamiques émergentes et renforcé la nécessité de changement de paradigme.

Ce fourmillement d’initiatives donne beaucoup d’espoir. Elles offrent la possibilité d’imaginer qu’un autre monde à la campagne est envisageable, et faire en sorte que toutes ces initiatives ne soient plus isolées mais fassent émerger une nouvelle normalité.

Loin des représentations d’exode rural et d’un territoire déserté, les campagnes européennes montrent un nouveau visage. Les campagnes ne sont plus perçues comme « des espaces de nature, de repos, de loisirs ponctuels, de tourisme », elles apparaissent comme des lieux de vie où chacun peut y construire un autre avenir plus harmonieux avec la nature et les Hommes.

En allant à la rencontre des agriculteurs, ARC 2020 souhaite créer une relation de confiance, comprendre comment ces paysans, acteurs de la dynamique sociale de leur territoire s’organisent et construisent collectivement la résilience des campagnes.

Un regard socio-écologique

ARC 2020 souhaite encourager cette démarche. Au travers d’initiatives repérées, nous voulons contribuer à la transition avec un regard « socio-écologique », qui intègre les relations entre les hommes et entre les hommes et la nature afin qu’une transition juste et solidaire puisse développer le bien-vivre ensemble dans le monde rural.

ARC 2020 souhaite être un pont citoyen entre le local et l’Europe

La question de la transition agro-écologique est souvent abordée par le prisme environnemental ou par la technique agronomique, le regard social y est peu approfondi. Les enjeux autour de la transition sont nombreux pour les différents groupes d’influence et d’intérêt.

La socio-écologie est une réelle opportunité de mettre en avant la place des agriculteurs et des citoyens dans cette transition. Le local reste le lieu de l’action et le national et l’européen, les lieux du débat politique et de la recherche. Ces deux mondes avancent à échelle différente et échangent peu. A l’intérieur de ces groupes, de nombreuses distorsions existent en fonction des courants de pensées, des financements…

De nombreux mouvements ruraux en France se sont développés et des réseaux nationaux sont très présents tels que Terre de Liens, les AMAPS…. Ceci est unique en Europe et il paraît fort intéressant pour les autres pays d’Europe d’échanger sur toute cette dynamique afin de pouvoir ensuite s’en inspirer.

Face à ces constats, ARC 2020 souhaite être un pont citoyen entre le local et l’Europe et ainsi faciliter les échanges en mettant au cœur du projet, les agriculteurs.

Une construction collective

En allant à la rencontre des agriculteurs, ARC 2020 souhaite créer une relation de confiance, comprendre comment ces paysans, acteurs de la dynamique sociale de leur territoire s’organisent et construisent collectivement la résilience des campagnes. Le projet affiche la volonté de les associer et ainsi qu’ils deviennent des acteurs dans les échanges européens.

Nous nous interrogerons sur les relations entre l’agriculture, la nature et les Hommes. Nous aimerions savoir comment les nouvelles initiatives et projets interagissent, notamment durant cette période de pandémie.

Comment ces initiatives font-elles réseau ? Comment partagent-elles leurs expériences ?

Comment les territoires ruraux et les agriculteurs se sont-ils organisés, mobilisés pour être résilients face à ce nouveau défi ?

Comment des mouvements citoyens se sont-ils développés autour des pratiques agro-écologiques ?

Comment prennent-ils en compte la dimension sociale ? Quels moyens mettent-elles en œuvre pour être le plus inclusives possible ? Comment sont abordées les notions de bien-être et de changements multiples, collectivement ? Comment s’intègrent ces initiatives dans la société et ainsi participent au processus de transition sociétale ?

Autant de questionnements et de recherche de solutions collectives que nous avons envie de creuser, analyser, réfléchir ensemble et partager, avec les acteurs du monde rural.

Les agriculteurs prennent la parole

A travers « Nos campagnes en résilience », nous tenterons d’aborder toutes ces problématiques et solutions possibles. « Nos campagnes en résilience » est l’occasion pour les agriculteurs de prendre la parole, et d’échanger entre pairs sur leurs expériences. La volonté d’ARC est de valoriser ces agriculteurs et leurs vécus, de réfléchir, avec eux, aux questionnements communs et favoriser le dialogue avec le monde politique européen autour de ces sujets.

Ce renouveau nous appartient à tous, il sera ce que nous déciderons qu’il soit.

La construction d’une nouvelle façon d’envisager la vie à la campagne s’inscrit dans une démarche longue.  Ce projet s’inscrit, en conséquence, dans la durée avec des échanges réguliers, des temps forts. Nous sommes attachés au fait que chaque initiative est unique, qu’il n’existe pas « un bon modèle » mais que chaque territoire est spécifique et n’est pas reproductible. Cependant, nous sommes convaincus que chaque expérience peut apporter et contribuer à une autre. Ce projet est l’occasion de participer à un changement sociétal et d’envisager un renouveau des territoires ruraux. Ce renouveau nous appartient à tous, il sera ce que nous déciderons qu’il soit.

Souhaitez-vous rejoindre cette aventure proposée par ARC2020 ? Soyez les bienvenus pour vous informer, écouter, vous engager ou participer à des rencontres. Il vous suffit d’envoyer un petit mail à Valérie GESLIN, coordinatrice de projet. 

Et n’oubliez pas de nous suivre sur les réseaux sociaux pour avoir les dernières nouvelles du projet :  InstagramFacebookLinkedIn et Twitter.

Nous vous invitons à poursuivre la lecture en consultant les 2 prochains articles, respectivement au sujet de la vision du projet ainsi que de la méthode appliquée. Histoire à suivre ….

Pour l’instant, vous pouvez descendre la page pour découvrir quelques articles de nos archives.

Trouvailles des archives d’ARC 2020

Naviguons en cercles, cap pour 2030 !

Producteur laitier biologique pas stressé

Être fromager en Bretagne, ou retourner à « l’aliment-terre »

Crise laitière | Les leçons du secteur laitier biologique français